lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Idées » Histoire » Une autre face d’Auschwitz : l’esclavage au service de la (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Une autre face d’Auschwitz : l’esclavage au service de la machine de guerre allemande
Une rencontre le 10 février, organisée par la Fondation Gabriel Péri

A l’occasion de la sortie du livre de Christian Langeois "Mineurs de charbon à Auschwitz", la Fondation Gabriel Péri organise une rencontre avec l’auteur et l’historienne Annette Wieviorka, mardi 10 février à 18 h 30 (Espace Niemeyer, 2 Place du Colonel Fabien, métro Colonel Fabien).

Annette Wieviorka est directrice de recherche émérite au CNRS. Dernier ouvrage paru : 1945. La découverte.

Le livre de Christian Langeois

Henri Krasucki, avec deux de ses jeunes camarades juifs, FTP MOI parisiens, arrêtés pour faits de résistance au printemps 1943, rejoint des centaines de déportés juifs, venus de France, extraits durant l’été 1942 des camps du Vernet, Gurs, du Loiret. Leur relative bonne condition physique, la chance, leur épargnent l’extermination immédiate. Ils sont affectés au camp de Jawischowitz, annexe d’Auschwitz, une mine de charbon destinée à fonctionner à plein régime pour répondre aux besoins de l’effort de guerre de l’industrie allemande. Des témoignages de rescapés, naturellement contradictoires, l’analyse du procès d’un kapo, nous approchent autant qu’il puisse être possible, de la réalité de cette mise au travail jusqu’à l’extermination, mais aussi de la complexité des réponses que tentent d’y apporter certains déportés.

Lire sur le site la critique : http://www.lafauteadiderot.net/Mineurs-de-charbon-a-Auschwitz-le

Lire également : Pourquoi les alliés n’ont pas bombardé Auschwitz ?


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil