lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Arts et littérature » Poésie » Visages de la poésie
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Visages de la poésie
Par Remi Boyer

Un pays qui nie la poésie et les poètes est un pays mourant. C’est le cas de la France qui n’entend plus les poètes, et qui n’entend d’ailleurs plus grand-chose en général.Pourtant les poètes, porteurs de la rébellion de l’esprit, prophètes d’une liberté toujours renouvelée sont là, au détour d’une ruelle, dans une arrière salle de café, sur les marches d’une église ou d’un tribunal, hissés sur une botte de foin ou au fond d’une cave. Ils écrivent, ils éveillent...

Jacques Basse et les Editions Rafael de Surtis nous donnent à voir les visages de la poésie afin que nous témoignions de leur présence comme eux témoignent de la liberté. Jacques Basse est maître de l’art. Il a dessiné les portraits de ces compagnons. Graves, drôles, énigmatiques, lunatiques, profonds, légers, inquiets, rassurants... beaux assurément.

Visages de la poésie est une étonnante anthologie de portraits et de poèmes dédicacés. Un portrait au crayon, un poème, une bio-bibliographie pour chacun. L’anthologie comprendra quatre volumes. Deux sont déjà disponibles. Cent noms par volume. Les deux derniers volumes sont en préparation.

C’est un événement. Une trace qui fait sens. On ne pourra pas dire que poètes et poétesses étaient absents, qu’ils avaient fui, que personne ne savaient. On ne pourra que regretter de ne pas les avoir cherchés davantage. A moins qu’ils ne soient pas trop tard...

Peine Perdue

Navrante époque où l’on spécule sur claviers
De jeux d’argent et de ballons ronds ou ovales
ainsi prétend-on canaliser la violence
au spectacle passif de la futilité

Les imprécateurs vomissent leurs mots de haine
Jour après jour des innocents sont massacrés
l’écho des poèmes s’égare dans les sables
solitude au désert aveuglé de mirages

Fallut-il si longtemps lutter en réfractaire
dans d’illusoires combats contre l’injustice
puisse à nouveau ton sang s’embraser d’une ardeur
de vivre que l’exil n’avait fait qu’attiser

Jean-Claude Xuereb


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil