lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Shake Nice ! Au TNN
Par Brigitte Chéry

Festival Shake Nice !
du 28 janvier au 21 février 2015

Il a du attirer votre attention ce petit chapiteau dressé sur le Parvis des Arts avec sa roulotte accolée, installé là. C’est le premier spectacle du festival Shakespeare, Shake Nice ! Gilles Cailleau vient nous faire partager d’une manière originale et truculente Le tour complet du cœur d’après 37 pièces de Shakespeare. Ce spectacle imaginé, écrit et joué par lui-même s’annonce génial. Les heureux élus (la jauge est petite) vont suivre les personnages du dramaturge dans leurs aventures délirantes et poétiques avec des performances visuelles, acrobatiques, théâtrales à la découverte de Shakespeare. Programmé jusqu’au 7 février, il est proposé à partir de 10 ans et les trois heures filent très vite.

Les Sonnets de Norah Krief

Shakespeare c’est aussi les Sonnets du grand Will. L’amour selon Shakespeare, cette aventure sentimentale qui a franchi 400 ans, homosexuelle véritable ou passion ardente, peu importe, l’anecdote ici s’efface pour prendre corps et rythmes musicaux contemporains. Norah Krief, amoureuse des Sonnets de Shakespeare, a enflammé pendant trois jours le public niçois. Dans une ambiance boite de nuit, trois musiciens s’installent dans l’obscurité : Philippe Floris batterie/percussion, Frédéric Fresson au piano, Philippe Thibault à la basse.

Norah Krief, apparait, tenue de scène noire et rouge, pantalon et cape, nous sommes dans une taverne anglaise avec des tapis au sol et les loges d’artistes éclairées.

L’artiste chante, danse et rythme la joie de l’amour jusqu’à la débauche, la langue du poète imagée, violente et sensuelle circule. Norah Krief devient si intime avec Shakespeare que les mots traduits et revisités par Pascal Collin, deviennent les siens accompagnés par toute l’énergie de son corps. Gouailleuse, charmeuse, dans une ambiance enfumée, avec une vingtaine de chansons, elle s’enflamme et embarque le public dans sa course folle allant de la passion au remords métaphysique.

Elle nous entraîne dans un rock endiablé, accompagnée par les musiciens aussi engagés qu’elle ! En véritable comédienne, elle maitrise son jeu, ses mots sont toujours parfaitement audibles, sa gestuelle s’ajuste et elle nous conduit ensuite avec autant de talent vers d’autres contrées, loin de la jeunesse insolente, alors que le temps fuit et que vient la mélancolie.

Au cours de ce festival Shake Nice ! ne pas manquer Macbeth (les Notes) de Dan Jemmett d’après William Shakespeare avec David Ayala. Les réflexions d’un metteur en scène qui trouve que la générale ne s’est pas bien passée, seul sur scène, perdu dans ses notes, il reprend lui-même le rôle de Magbeth avec force détails et finalement interprète tous les rôles d’une manière assez originale !

King Lear fragments, adaptation de Frédéric Fialon, mise en scène de Caroline Fay, c’est une proposition du roi Lear pour deux acteurs qui jouent une vingtaine de personnages avec beaucoup d’humour et en musique. Visible dans la petite salle de répétitions.

Twelfth Night d’après La nuit des rois un spectacle flamboyant d’Atul Kumar en hindi surtitré en français avec une équipe de fabuleux chanteurs venus de toutes les régions de l’Inde.

Banquet Shakespeare de Jan Kott mise en scène d’Ezequiel Garcia Remeu, avec marionnettes. Le crime et la couronne dans les tragédies noires de Shakespeare, la lutte pour le pouvoir en Angleterre avec Odile Sankara, ceci dans la petite salle de répétitions. Spectacle à partir de 12 ans.

Shakespeare e le nuvole, (et les nuages)
Les mots, comme des nuages poussés par le vent, deviennent images…Shakespeare est raconté librement, ses personnages sortent de ses pièces pour se rencontrer comme de vieux copains qui bavardent qui raniment des souvenirs explique Sergio Bini metteur en Scène

Tempête ! Adaptation et mise en scène d’Irina Brook d’une des pièces les plus magiques et mythiques de Shakespeare, des personnages extravagants et excentriques, perdus sur leur île, loin de tous repères, Irina Brook imagine la folie d’une Tempête à cinq, avec Hovnatan Avédikian, Renato Giuliani, Scott Koehler, Jérémias Nussbaum, Ysmahane Yaqini…

Autour du festival, une rencontre publique avec Peter Brook et Kristin Linklater, spécialiste du corps, de la voix et de Shakespeare samedi 7 février à 16 heures 30.

Exposition Photos : A la Round House à Londres en 1968 Peter Brook montait « La Tempête » de Shakespeare. On peut découvrir sa mise en scène impressionnante sur les photos de Béatrice Heyligers exposées au bar du théâtre de Nice. Certaines de ces photos sont extraites de son livre ‘théâtre, mémoires vives’ visible sur place.

Festival Shake Nice ! 28 janvier/21 février 2015
TNN direction Irina Brook
Promenade des Arts 06300 Nice Tel/ 04 93 13 90 90


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil