lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Faits et arguments » Société » Mission d’information parlementaire à propos du voile (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Mission d’information parlementaire à propos du voile intégral

Intervention d’André Gérin lors de la rencontre avec les parlementaires et les associations féministes et laïques à l’Assemblée Nationale – Mercredi 1er juillet 2009

Je voudrais vous remercier de votre présence puisque j’ai invité les signataires de ma demande de commission d’enquête et les associations féministes et laïques. Cette mission parlementaire sur le voile intégral vise à sortir de l’indifférence et de l’aveuglement au niveau politique. 57 députés ont répondu à mon initiative que j’ai prise avec Jacques Dessallangre et Jean-Jacques Candelier. Aujourd’hui, 89 parlementaires sont signataires.

Avec cette mission parlementaire, nous entendons :
· Faire un état des lieux à propos de la pratique de ce que j’appelle une prison de tissu
· Faire un état des lieux de ce qui se passe dans la vie quotidienne. La dérive de la société française continue :
Le refus de retirer le masque que ces femmes portent lors des cérémonies de mariage, lors de démarches administratives, le refus d’être examiner par un médecin homme, pour ne citer que quelques exemples. Aujourd’hui, il faut dire stop.

En portant cette question, nous voulons répondre au malaise qui existe dans la société française, y compris pour la majorité des musulmans. Le voile intégrale n’est que la partie émergée de l’iceberg. C’est un iceberg recouvert d’une marée noire des fondamentalistes dans les cités.

Qu’est ce qui a changé depuis 20 ans, notamment après la première guerre du Golfe et après le 11 septembre 2001 ?

Dans les lycées, selon les témoignages de professeurs, notamment des professeurs femmes, des adolescents de 14/15 ans, depuis la fin des années 90 début 2000, contestent bruyamment des professeurs en cours de biologie, de sciences naturelles, d’histoire et de philosophie.

Dans certains territoires, des jeunes filles sont sous la coupe réglée de radicaux :
· Il est interdit d’aller au planning familial du quartier.
· Il est proscrit d’avoir des tenues vestimentaires à l’occidentale.
· Les relations amoureuses sont sous surveillance.
-   A Vénissieux, en 2002 deux gamins de 19 et 20 ans, sans problème, qui travaillaient, se sont retrouvés à Guantanamo. Je veux toujours savoir aujourd’hui, car même la justice n’a pas répondu, qui a bourré le crâne de nos gamins qui se sont retrouvés, en Afghanistan, au Pakistan, et enfin à Guantanamo.

Et pour ceux qui se rappellent, l’Imam Bouziane, avec tout ce qu’il proférait au sujet des femmes, un discours anti-France, anti-blancs.

Je ne peux pas évoquer la situation d’aujourd’hui sans revenir sur les émeutes de 2005. 800 communes ont été concernées. Oui, comme certains le disent, nous ne devons pas oublier la crise économique et sociale, mais on ne peut pas la dissocier de la crise morale et culturelle. Il y a bien une paupérisation morale et culturelle dans certains territoires de notre pays. A ce propos, j’ai écrit un livre en mars 2007, « Les ghettos de la République ».

Oui nous devons combattre la crise économique et sociale, mais aussi cette paupérisation économique et sociale. Lorsque je vois dans certains quartiers, les mafieux, les trafiquants de drogue, les intégristes qui pourrissent la vie de nos gamins, que la loi du communautarisme prévaut sur certains territoires, je dis stop, Il faut que quelque chose se passe.

C’est l’identité culturelle de la France qui est menacée. Avec la crise économique, il y a une crise de civilisation qui nous ramène au principe de rationalité du siècle des Lumières. La France est la France lorsqu’elle est capable de faire revivre ses valeurs universelles.

Je pense même qu’il y a des germes de guerre civile, de sauvagerie et de barbarie, et je suis outré que des responsables politiques restent aveugles. En France, il n’y a pas de place pour un régime de la surveillance et de l’enfermement de l’homme et de la femme.

Pour moi, l’identité de la France est fondamentale et elle a besoin d’un combat républicain gauche / droite. Nous sommes fiers d’être Français et ce défi de civilisation est de se rappeler que la France qui fait notre fierté, c’est la séparation des pouvoirs, la laïcité, l’égalité entre l’homme et la femme, la liberté d’expression et de création. Au bout du bout c’est le respect des fondamentaux de la République.

Nous devons nous décomplexer vis-à-vis de l’Islam. Oui, il faut tendre la main à ceux qui veulent un islam tolérant et des Lumières, mais il faut faire reculer l’emprise des fondamentalistes et des intégristes. Il faut soutenir les musulmans modérés, pour qu’ils prennent enfin la parole et permettre à cette majorité silencieuse de sortir de leur silence et d’être sur le devant de la scène.

Pour résumer mes propos d’aujourd’hui, c’est un appel au courage civique, à un sursaut républicain qu’attendent notre peuple et l’immense majorité des musulmans.


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil