lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Mentir
Une colère de Philippe Pivion

Parfois, j’ai des bouffées colériques qui me montent au cerveau. Et dans les périodes électorales, plus que jamais. Parce que parfois, tout de même, l’exagération du ridicule est portée à un tel paroxysme ! D’ailleurs si le ridicule tuait, on y verra plus clair parmi les candidats ! Vous me direz au vu des exemples que je vais citer que d’autres l’ont déjà souligné et mieux que moi. Certes, mais c’est compulsif, je ne peux pas m’empêcher d’hurler cette indignation.

Regardez, Valls, L’homme qui usa et abusa du 49.3. Il jure qu’il faut liquider cette anomalie de la Constitution. Pourquoi y a-t-il eu recours 6 fois ? Pour appliquer une politique contestée par le peuple, par les salariés, retraités, chômeurs dans leur masse. Une politique de droite portée par lui, l’homme de gauche. Bon, mais c’était pour le bien de ces ignares qui ne peuvent comprendre que diminuer les salaires, mettre les travailleurs en concurrence, donner plus de liberté aux patrons après leur avoir donné plus de fric, c’est pour le bien de ces gueux qui manifestent et protestent. Avec ces diktats, ils vivront mieux, c’est certain. D’ailleurs, en déplacement vers la Bretagne, il se prend une baffe le Valls. C’est dire s’il est incompris. Le manant qui osa lever la main est appréhendé, et dès le lendemain comparait en plaidant coupable, est illico condamné. Enlevez, c’est pesé !

Et pourtant, regardons cette pauvre Lagarde, Christine. Cela fait des années que le scandale du Crédit Lyonnais et de l’affaire Tapie, fait la une de la presse. Au bout de 10 ans elle comparait et proclame son innocence. Pas devant un tribunal normal comme le pauvre type qui a baffé l’ex ministre. Non, étant elle-même ministre lors des faits elle est jugée par la Haute Cour. Antinomie de la Basse-cour ! Bien, elle plaide donc l’innocence : c’est une oie blanche. Un peu nunuche, même. Quelques centaines de millions filés à Nanar, elle n’a pas été vigilante. Une dupe. Elle est reconnue coupable. Ah enfin la justice fraye son chemin ! Non, elle est dispensée de peine ! Tout est normal.

Lors des journaux télévisés et autres tribunes, on nous ressasse que le libéralisme est bon pour moi, pour les autres, pour le monde. La belle affaire ! Qu’est-ce donc que ce libéralisme-là ? D’abord c’est le seul principe économique qui soit enseigné dans les grandes écoles, et même les petites. C’est le seul principe économique mit en œuvre par les organismes supra nationaux, jamais élus et qui imposent leur vision au monde. L’OMC et le FMI. Tiens, c’est le truc piloté par la nunuche Lagarde… Ca fait peur. Donc le libéralisme seul principe enseigné et mis en œuvre. Ça marche ? Non, il n’y a qu’à voir les résultats catastrophiques qui s’alignent d’un bout à l’autre de la planète (je sais elle n’a pas de bout car ronde, c’est une manière de dire). Donc il est en échec, et ce que proposent les candidats ? Administrer plus de ce remède qui tue.

Le libéralisme porte mal son nom. C’est la liberté du renard dans le poulailler. Ainsi il proclame en substance : non aux libertés collectives, oui aux libertés individuelles. A ce titre, il est opposé aux services publics, aux droits sociaux, au regard de l’État sur l’économie. Il se prononce sans ambiguïté pour la libre circulation des capitaux et pour accorder au capitalisme les moyens de fonctionner.

Nous sommes bien loin des notions de libertés fondamentales, de droits pour tous, de protection des petites gens, d’éducation nationale, de sécurité sociale, de santé publique, de salaires décent (voici quelques dizaines d’années la CFDT proclamait qu’un salaire "descend" est un salaire qui monte !). Bref quand Fillon affirme qu’au nom du libéralisme il faut liquider la Sécurité sociale, il dit la vérité et quand il atténue son propos, il ment.

D’ailleurs, Les Républicains, entendez, ceux qui militent et défendent la République sont de fieffés rigolos. Comment des adeptes du libéralisme peuvent-ils défendre la République ? Car elle regroupe ce qui relève du domaine public, elle est une propriété collective, elle s’oppose à la propriété privée. Avec ses constituants, elle forme l’Etat. Alors quand ces dirigeants LR demandent un Etat fort, ils mentent. Un Etat fort, c’est un Etat constitué d’une énorme dose de biens publics, de biens collectivisés, d’un domaine public affirmé. Donc en voilà encore qui annoncent quelque chose pour faire l’inverse. C’est agaçant.

Et En Marche ? Que proposent-t-ils ? On ne sait pas trop, mais un banquier ne suggérera jamais de remettre en cause l’ordre du Capital. Ouf. Mais si on ne remet pas en cause l’ordre dominant en échec patent, on ne bouge pas, on laisse les choses en l’état. D’ailleurs, par la grâce de ses autocars Macron, actuellement en quasi liquidations, on a supprimé des tas de lignes ferroviaires secondaires. Le public se retrouve Grosjean comme devant. Plus de transports collectifs. Avec En Marche, on est réduit au surplace !

Et le Front national ? Quelle indignité d’avoir pris ce patronyme ! Créé en 1941 à l’initiative des communistes, le Front national est un organisme de résistance, de lutte contre l’oppression et l’occupant, contre la collaboration et les traîtres. Il contribue au Conseil national de la résistance, dont le programme mis en œuvre depuis la Libération est systématiquement liquidé par les gouvernements successifs. Quel rapport avec le parti lepéniste ? Aucun si ce n’est un détournement (encore) d’appellation. Et ce parti, qui fit des choux gras du titre de parti « Mains propres et tête haute », alors que plusieurs de ses dirigeants sont mis en examen pour des pratiques délictueuses de détournement de fonds publics ou d’abus de biens sociaux…

Que de mensonges, de masques, de manque de courage politique. Affirmer l’inverse de ce que l’on fera, voilà ce que semble devoir être l’exercice favori des candidats à la fonction présidentielle. C’est pas beau.


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil