lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Arts et littérature » Poésie » Ma Vénus de Milo
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Ma Vénus de Milo
Thierry Renard

« Que dire
Des jours si vivaces
Des heures si ténues
De la geôle des mots
De l’attrait du futur »
Andrée CHEDID

à Vanessa, Mélanie et Annabelle

Dans l’attente de la grâce
sagesse et grandeur
nous accompagnent
en chemin

Là peut-être s’agit-il
d’une silhouette inachevée
d’un ventre large comme la mer
d’un véritable chef-d’œuvre
d’une identification d’un mystère
ou plus trivialement
d’un canon de beauté

Autre chose peut‐être
l’histoire de la mémoire
ou de la modernité occidentale
en train de s’accomplir

O Grèce fragile mon icône mon art
canonique laconique ironique et lyrique
mais c’est encore l’histoire
de la beauté de la passion de la vie
comme une hauteur figée
à contempler dans le temps

Et c’est aussi la femme nue de Dali
la Société de l’Art magique
avec ses gens du métier

O Grèce antique Louvre de France
mon île mon pays ma délivrance
suis-je désormais un paysan endormi
ou plutôt la simple présence
des formes de la vie
le regard porté sur
la sensualité le mystère
l’antiquité la nudité
la grâce la beauté
le modèle l’imitation

Beauté mythique en somme
intrigue déhanchée
belle dodue aux bras cassés
et aux tétons usés

Pas de pieds ! pas de pieds !
force torsion et manque
aphrodisiaque blanc

Grèce et grâce réunies
ah ! se découvrir enfin
avec détermination
au seuil du jardin
à l’orée du chemin

Thierry Renard,
le 17 février 2009,
dans le train pour Limoges


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil