lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Arts et littérature » Arts » Disparition de Françoise Cachin, grande figure des (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Disparition de Françoise Cachin, grande figure des musées de France
L’hommage de Patrick Le Hyaric

C’est avec une grande émotion que j’apprends la disparition de Françoise Cachin, grande figure des musées de France.

Françoise Cachin faisait un peu partie de la famille de l’Humanité, par son nom hérité de son grand-père Marcel, mais aussi et surtout par des engagements progressistes pour l’accès à la culture pour tous et l’émancipation humaine que nous avons eu en commun, même si elle n’avait jamais revendiqué l’héritage politique de son grand-père.

Dans sa vie, elle avait plutôt choisi de prendre la suite de son autre aïeul, Paul Signac, ce qui la poussa à passer le premier concours de conservateur des Musées de France et à connaître la plus belle des carrières qui soit, passant entre autres du Musée National d’Art Moderne à la direction du Musée d’Orsay et des Musées de France.

Mais comme bon sang ne saurait mentir, elle ne put jamais se défaire d’un engagement fortement présent dans sa vie professionnelle qu’elle vivait comme une passion. On l’a ainsi vue être de tous les combats pour l’accès de tous aux Arts, pour la circulation des œuvres et récemment encore lançant une pétition, « Les musées ne sont pas à vendre » contre la marchandisation de l’Art à l’occasion du projet du Louvre Abou Dhabi qui lui valut une odieuse mise à l’écart de la part du gouvernement.

François Cachin, à la retraite depuis 2001, n’avait jamais pu se résoudre à l’inactivité, et elle venait de terminer le montage de l’exposition Manet qui doit ouvrir ses portes début avril au Musée d’Orsay.

Elle va manquer au monde de la culture et des musées, mais son travail et son engagement ne sont pas restée vains et elle aura su marquer durablement le sens des politiques culturelles.

J’adresse toute ma sympathie à son mari Georges, à sa famille, et à tous ceux qui ont eu le bonheur de la côtoyer.


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil