lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Deux livre-miroirs
Par Pierre Clavilier

Un hiver avec Baudelaire, d’Harold Cobert est sorti il y a quelques mois, pourtant il convient de le mettre en avant tout comme un livre déjà plus ancien mais, hélas, toujours brûlant d’actualité, Les naufragés de Patrick Declerck.

Le roman de Cobert raconte l’histoire de Philippe, un citadin d’une quarantaine d’années, ancien commercial pour une société d’équipement en pompes à chaleur. Il perd son permis de conduire… Son outil de travail. Séparé de sa femme, il n’a plus qu’un seul amour dans sa vie : sa fille Claire pour qui il invente chaque soir de merveilleux contes. Congédié du domicile conjugal par son épouse, c’est le déclenchement d’une spirale infernale qui le conduit, qui le condamne devrais-je écrire, à la rue. C’est alors le début d’un lourd et difficile combat pour survivre malgré tout à l’univers sans pitié de la rue où conserver un peu de dignité tient du miracle. Philippe cherche à retrouver une situation, motivé surtout par son amour pour sa fille. Une rencontre avec un compagnon insolite et aussi l’aide d’une « dame pipi » et d’une famille vendant des kebabs va l’aider dans son combat échapper à cette situation… Harold Cobert pointe du doigt un problème majeur de la France de ce début du vingt et unième siècle, dans son deuxième roman, celui de l’exclusion qui entraîne un homme à la marginalisation suprême, celle de vivre dans la rue. Le récit est bien documenté et très réaliste, affreusement serais-je même tenté de dire, on sent l’implication du jeune romancier dans cette dénonciation de l’exclusion. L’histoire est d’autant plus touchante qu’elle est écrite dans un style neutre, sans fioriture aucune qui facilite la lecture et nous permet, nous lecteur, d’être confrontés à la réalité de ce personnage.

Cet ouvrage n’est pas sans rappeler un autre livre que je vous conseille aussi vivement de lire, Les Naufragés - Avec les clochards de Paris, Plon - Terre humaine 2001, de Patrick Declerck. J’ai eu l’honneur de rencontrer l’auteur de ce livre lors du repas annuel qu’organise Jean Malaurie à la fin de son séminaire à l’Ecole des Hautes Etudes et j’ai discuté avec lui avant de découvrir son ouvrage qui devait être publié quelques semaines plus tard.

« Le clochard est comme le criminel, le toxicomane et la prostituée, l’une des figures emblématiques de la transgression sociale. » Pour raconter son « voyage au bout de la nuit » et de la misère, l’anthropologue et psychanalyste, Patrick Declerck, a choisi un style fort, franc, bousculant au passage les bonnes consciences. Des couloirs du métro au fourgon du Samu social, des bureaux de l’Insee au Centre d’hébergement de Nanterre, qui est celui le plus terrible si on peut donner une échelle à ces centres où s’accumule toute la misère de notre société, il a conduit durant une quinzaine d’années une recherche serrée sur cette population que l’on cherche à cacher maintenant et qui, pourtant, est de plus en plus nombreuse et de plus en plus jeune, les clochards, que l’on nomme des SDF, par pudeur ou lâcheté collective ?

Le bilan est sans appel, à la réalité du "moment où tout bascule", cette une perte de repères avec un quotidien qui, sans même que nous ne nous en apercevions nous structure et nous socialise, répond le fantasme utopique du "déclic" qui, soudainement, régénèrerait le sans abri et l’aiderait à retrouver la place qui lui revient dans la société. L’auteur le déplore et nous ne pouvons que le déplorer avec lui, il ne s’agit que d’un fantasme : « Toutes ces années, je n’ai constaté aucun cas de réinsertion. Il faut se faire à l’idée que ces gens sont incapables de fonctionner dans des conditions d’exigences minimales. » La voie de la désocialisation et de la clochardisation est à sens unique, et le SDF se banalise. Pire il est devenu une simple composante statistique de la société urbaine moderne. Une insidieuse menace peut-être visible, si vous ne rentrez pas dans le rang, voilà ce qui vous attend

Un hiver avec Baudelaire, d’Harold Cobert Editions Héloïse d’Ormesson ISBN 978-2-35087-115-8

Les Naufragés - Avec les clochards de Paris de Patrick Declerck Plon - Terre humaine 2001 ISBN : 978 2-259-18387-5

Par Pierre Clavilier est coproducteur de l’émission, Le lire et le dire, sur Fréquence Paris Pluriel. www.rfpp.net


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil