lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Arts et littérature » Poésie » Blasphème autobiographique et autres secrets serrés de (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Blasphème autobiographique et autres secrets serrés de Jimmy Gladiator
Par Remi Boyer

Jimmy Gladiator est une entité insaisissable de forme humaine, jaillie à la croisée du surréalisme et de l’anarchisme. Né à Barbès, il pousse aux Batignolles, s’installe finalement à Houilles pour un itinéraire improbable.

Toujours au coeur de la création rebelle, culturelle, sociale et politique, il a participé activement au mouvement des revues aux noms évocateurs comme le Melog, la Crécelle noire, Camouflage, Hôtel Ouistiti, Au libre Olibrius… Plus tard il participera à l’expérience du journal Mordicus.

Bar associatif, local rebelle, édition clandestine… Jimmy Gladiator anime les marges et les fait centrales, essentielles.

Ce militant actif de la CNT est aussi poète. Avant tout poète peut-être puisque toute forme de rébellion est poésie et que toute poésie véritable est libertaire.

Ce Blasphème autobiographique est le troisième volet d’une trilogie commencée avec Les Ossements dispersés aux Editions L’embellie roturière en 1994 puis, en 2005 à L’Harmattan, A Spleen vaillant d’un rien possible. Il est un voyage dans le panthéon, tantôt paradisiaque, tantôt infernal, d’un poète, un panthéon peuplé de gens extraordinairement ordinaires porteurs de trésors inattendus, de lieux communs révélés en leur beauté cachée sur le vaisseau de la langue. Ce que peut, ce que veut une langue sans interdits est infini. L’espace se tord, le temps s’arrête ou se rassemble en l’instant présent, les dieux sont convoqués et remis à leur place inutile. Le langage libéré affranchit l’être et la chair.

« …
cocufier la légende
ses philtres qui nichent
en la paix de mes cuisses
un mort dans le décor
colique de l’Absolu
caressé de chantages crus
quelque chose qui fusille
le fourreau d’écume des falaises
édredon dégoulinant
d’orgies mignonnes et amies
je me revêts de hiboux crépus
… »

extrait de Radeau-Desperado

« …
je sais les échos de l’exil
glauque murmure des yeux bandés
au seuil des cerbères
qui se versent les signes
au visage des banquises
autant en rester aux loups
savoir la page des poignets solubles de chien
mon nom pâle teint de vierges repues
du dépérir qui sépulcre
la nuit de la rivière osseuse des piloris
au temps des amandiers
… »

extrait de Contemplé d’abîme, je merveillais les cauchemars…

« Et merde putain bordel cornegidouille fouchtra
Ventre saintgris do prdlele couilles de bouc bite de bœuf
Et merde pute borgne trouduc du pape foutredieu
ben vla aut’chose foutue vie cheyenne d’existence
vinguieux morbleu chierie dégueulis fausse-couche de crapaud
diantre et merde et nom de zeus et merde et merde

bon qu’est-ce que je fais
quand le verbe faire est de futur limité
très limité

bon qu’est-ce que je dis
et à qui
toute mon image qui change de goût
de couleur et d’odeur
la vache
… »

Si la langue est volontiers rabelaisienne, l’esprit l’est aussi, avec sa profondeur, sa puissance de liberté, sa vitale insoumission, sa volonté inébranlable d’aller chercher la beauté même dans la fange, surtout dans la fange, là où peu veulent s’aventurer.

Certains qualifieront ce livre de testamentaire. Ce serait oublier que Jimmy est immortel. pas besoin d’habit vert, d’épée de parade ou de coupole. Nu, bandant sous le ciel, voilà le poète immortel.

Il y a les poèmes, il y a les citations brèves tranchantes et brûlantes, il y a aussi les longues incantations destinées à relever vivants ceux qui se sont perdus parmi les cadavres ajournés. Il y a beaucoup d’amour dans les cris, les jaillissements ravageurs, les ajustements moqueurs, les combats, toujours loyaux, de Jimmy Gladiator.

Blasphème autobiographique et autres secrets serrés de Jimmy Gladiator, Editions Rafael de Surtis (7 rue Saint-Michel - 81170 Cordes sur Ciel - France).


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil