lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Faits et arguments » Monde » 8 mars : droits des femmes et droit à l’énergie sont-ils (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
8 mars : droits des femmes et droit à l’énergie sont-ils liés ?
Eric Le Lann avance une réponse à cette question

L’absence d’énergie ou le recours à une énergie nocive pour le quotidien sont trop souvent synonymes de mort.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, « environ 3 milliards de personnes continuent de faire cuire leurs aliments et de chauffer leur logement au moyen de combustibles solides (à savoir le bois, les résidus agricoles, les déjections animales, le charbon et le charbon de bois) dans des foyers ouverts ou des poêles qui fuient. Il s’agit pour la plupart de personnes pauvres, vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. » Et de ce fait, toujours selon l’OMS, 4 millions de personnes, oui 4 millions, meurent prématurément du fait de la pollution à l’intérieur des habitations liée à ces combustibles. Les victimes sont en majorité des femmes parce que ce sont le plus souvent elles qui font la cuisine : « Ces combustibles et méthodes de cuisson produisent de forts niveaux de pollution de l’air dans les logements, qui mettent en jeu une multitude de polluants nocifs pour la santé, notamment de fines particules de suie qui pénètrent dans les poumons en profondeur. Dans les habitations insuffisamment ventilées, la teneur en particules fines dans la fumée domestique peut atteindre une concentration 100 fois supérieure aux niveaux acceptables. Les femmes et les jeunes enfants, passant le plus de temps près de l’âtre, sont particulièrement exposés. »

Voici le lien pour ces informations :
http://www.who.int/mediacentre/fact...

On pourrait ajouter à ce bilan funèbre les femmes qui meurent faute des conditions modernes de soins liée à l’électricité (chaîne du froid pour les médicaments, multiple équipements de santé nécessaire aux soins), celles qui meurent faute de bonnes conditions de conservation des aliments.

Cette question, qui est celle du droit à la vie, le premier de tous, sera-t-elle abordée le 8 mars ?


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil