lafauteadiderot.net
http://lafauteadiderot.net/Agent-orange-Vivre-le-printemps
"Vivre le printemps silencieux" des victimes de l’Agent orange/dioxine.
Par Nguyen Dac Nhu-Mai

Quatre ans après l’Agent orange - A personal Requiem [1], Masako Sakata, inlassablement reprend le chemin de la Justice en soutenant les Victimes de l’Agent orange/dioxine. Caméra en mains, le regard curieux quoique rempli de tendresse et avec ce penchant de nous livrer les récits de vie de"Living the Silent Spring" [2] - "Vivre le printemps silencieux,"- à travers des rencontres des jeunes victimes Américains et Vietnamiens des 2è et 3è générations décrivant leurs souffrances et leurs luttes. Chez eux, recouvrir leur dignité humaine semble fondamentale alors que la solidarité les rassemble. Que de transports de joie lors de ces conversations bien que Masako Sakata ait souligné que les cicatrices de l’agent orange restent profondes au Vietnam et en Amérique ! Que ce soit en Australie, au Canada, en Corée, aux Etats-Unis, à la Nouvelle Zélande et au Vietnam, l’impact de l’Agent orange/dioxine demeure très catastrophique pour la santé et l’environnement. Il est naturel que les femmes et les hommes du monde entier soutiennent les victimes à travers toutes les manifestations de solidarité [3] et de communications. En effet, de Dijon [4], à Paris [5] à Montréal, à Bangalore, à Bhopal, à Delhi, à la Havane, à 55 Bandung 55, à Busan et au 3è Forum international de Séoul [6], des femmes et des hommes se donnent rendez-vous pour s’informer et débattre du caractère de l’écocide, défini comme la « destruction méthodique de la flore et de la faune », le terme devrait être reconnu comme un crime international, un crime contre la paix, selon la juriste anglaise Polly Higgins [7]. Autrement précisé l’usage de la dioxine était un crime de guerre, non conforme à la loi internationale d’usage et à la Convention de Hague de 1907. (Hague Convention 23a). Ces violations des usages et lois sont considérées comme crimes de guerre par les Principes VI-b de Nuremberg ; l’usage de la dioxine était un crime contre l’humanité comme défini par les Principes VI-c de Nuremberg, constituant un acte inhumain fait contre une population civile [8] ; l’usage des armes illégales dans une guerre illégale a causé la dévastation susmentionnée. Au Vietnam, ces crimes ont produit beaucoup de douleur, de souffrance et d’angoisse à au moins 3 à 4 millions de gens et leur familles dont les songes sont remplis aujourd’hui d’espoirs pour "la loi du pollueur-payeur" car les conséquences de ces crimes ont été déjà ressenties par les âmes des défunts d’hier. Par ailleurs, les participants au 50è Anniversaire du premier épandage de l’Agent orange/dioxine (1961-2011) le 9 août 2011, à Hanoi, sont enclins à confier que le temps est venu pour fournir un remède adéquat aux victimes vietnamiens d’Agent Orange ainsi qu’à leurs familles et à réparer autant que possible l’environnement vietnamien [9].

Espérons vivement que 2012, année du Dragon, soit propice aux réparations pour les victimes de toutes les guerres en particulier celles d’ Avigolfe et de l’Agent orange/dioxine. Mais ici comme ailleurs, la mercatique relationnelle et prospective de la rencontre de l’autre franchirait les ponts de la découverte du pays, sa culture, son folklore, ses avancées scientifiques et techniques, ses efforts de sortie de crises économiques à l’unisson avec la mondialisation mais encore avoir une pensée pour les souffrances de l’Histoire toujours présentes avec la lutte pour la Justice des Victimes Vietnamiennes de l’Agent orange/dioxine [10] et celles d’Avigolfe [11]

Nguyen Dac Nhu-Mai est lauréate 2010 du Mot d’or de la Francophonie pour la Presse écrite.

http://blog.environnemental.info/20...

[1] Prix du Jury au Festival international du Film de l’Environnement Ile de France le 25/11/2008

[2] Masako Sakata : " Scars of Agent orange remain deep in Vietnam and America". Participation au 29è Festival du Film Environnement Ile de France, au Cinéma des cinéastes, 7 avenue de Clichy 75007 Paris.. Séances des 1 et 12 février 2012. Voir http://blog.environnemental.info/20...

[3] Voir Ad@lY "Une couverture tricotée par les liens de solidarité entre Montpellier et Dalat in : ttp ://www.adaly.net/

[4] Raphaël Vahé et Raphaël Porteilla, organisateurs du colloque de Dijon du 26 septembre 2008 "Conflits et environnement : de l’écocide à la justice environnementale" in http://defenseetenvironnement.blogs...

[5] Tribunal international d’opinion, Paris, les 15-16 mai 2009 : Voir article du 19 mai 2009 : Agent Orange - Verdict : Le Tribunal International d’Opinion juge le gouvernement et les industriels des États-Unis responsables... http://www.legrandsoir.info/Agent-O...

[6] Nguyen Dac Nhu-Mai, Forum de Busan et 3rd Corean International Forum Séoul du 28/11-3/12, 2011 voir www.21corea.org

[7] Célia Fontaine : Si l’écocide était reconnu… 03 octobre 2011 : Polly Higgins propose d’inscrire le principe dans le Statut de Rome, le texte qui encadre le fonctionnement de la Cour pénale internationale (CPI). Elle propose comme définition : « la destruction à grande échelle, les dommages ou les pertes causées aux écosystèmes sur un territoire donné, résultant de l’action humaine ou d’autres causes, dans une telle mesure que la jouissance pacifique de ce territoire par ses habitants est sévèrement diminuée ». in ttp ://www.journaldelenvironnement.net//

[8] Voir Daniel Lagot in ADIF Conférence 4-5/03/2011

[9] Voir Appel de M. Nguyen Van Rinh, président de VAVA, Hanoi le 9 août 2011 in www.vava.org.vn aussi in http://vendemiaire.over-blog.org/ar... ; 50ème anniversaire du premier épandage d’ « Agent Orange » au Viêt Nam, par André Bouny in http://archives-lepost.huffingtonpo...

[10] Voir : On ne peut pas oublier les victimes de l’agent orange — Vietnam+ ... il y a 4 jours ... Le congressman Robert Earl Filner a travaillé le 9 janvier à Hanoi avec l’ Association des victimes vietnamiennes de l’agent orange/dioxine ... http://fr.vietnamplus.vn/Home/On-ne... - 39k -

[11] Association créée par Hervé Desplat et Christine Abdelkrim-Delanne (journaliste) afin d’aider les civils et les militaires actifs ou non, atteints de maladies de la guerre du Golfe ou des Balkans.in http://www.avigolfe.com/