lafauteadiderot.net
Aujourd'hui, nous sommes le :
Page d'accueil » Faits et arguments » Société » Sauvons les clubs, sauvons les services publics du (...)
Réduire la police Agrandir la police
Version imprimable de cet article Version imprimable
Sauvons les clubs, sauvons les services publics du sport !
Appel lancé par la Fédération Sportive et Gymnique du Travail

La FSGT oeuvre depuis près d’un siècle pour le développement de pratiques d’activités physiques et sportives accessibles à tous, contribuant au bien être physique et social des pratiquants.

Aujourd’hui, nous sommes inquiets. Inquiets pour le devenir du sport pour tous, pour la liberté des associations qui l’organise, pour le service public qui le prenait en compte jusqu’alors.

Des attaques sans précédent témoignent de la volonté de l’Etat de détruire l’ensemble du système sportif et éducatif de notre pays et de le livrer au secteur marchand :
- Réduction des crédits d’Etat au sport pour tous.
- Détournement des crédits du CNDS (Centre national de développement du sport).
- Suppression de nombreux postes.
- Suppression des directions départementales Jeunesse et Sports, de leur missions de formation et de soutien à la vie associative.
- Fermeture ou réorganisation des CREPS (Centres régionaux d’éducation physique et sportive).
- Les formations des animateurs et aux métiers du sport sont confiées au secteur privé.
- Privatisation et transformation de l’INSEP.
- Sabotage de l’Education Physique et Sportive à l’école, seul lieu qui permet réellement la pratique de tous.

Une proposition de loi déposé à l’Assemblée Nationale par 68 députés de la majorité présidentielle (loi Cochet) va même jusqu’à interdire aux associations d’organiser des activités sportives autres que compétitives.

Si ces « réformes » vont au bout, les pratiques sportives quotidiennes de la population seront abandonnées aux collectivités territoriales et au monde marchand. Autrement dit, les pratiques s’organiseront en fonction des possibilités financières des familles et de leur lieu d’habitation.

Nous n’acceptons pas ce recul considérable qui ne prend en compte ni les acquis ni les évolutions des pratiques et des besoins sociaux. Nous n’acceptons ces mesures unilatérales prises sans aucune concertation. Nous demandons au gouvernement d’ouvrir au plus tôt, de réelles discussions avec l’ensemble des partenaires concernés.

Cet appel peut être signé sur le site http://sauvonsnosclubs.fsgt.org/
Vous trouverez également sur ce site le détail des projets annoncés.


Rechercher

Fil RSS

Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).

S'inscrire à ce fil S'inscrire à ce fil